Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes cartoons

Niveau Bonus

19 Décembre 2009 , Rédigé par Deligne Publié dans #actu

Un obélisque pour notre Asterix national

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Zappix 20/12/2009 13:19



Ce supplice reste encore très classique et archaïque.
Il faut maintenant trouver de nouveaux supplices plus contemporains :


- la lapidation à coups de Rolex c'était pas mal,
- le gavage à la hauteur des frais de réception de l'Elysée, c'est bien aussi,
- il y a aussi la torture sonore : un casque sur les oreilles et du Carla Bruni à donf
- ou encore, "le travailler plus" jusqu'à épuisement total, le bagne quoi,
- …

Lequel préférez-vous ? Vous avez d'autres idées ?


Tiens j'en ai un pas mal : le tour de l'élysée à vélo (ou en footing) pour compenser l'explosion des frais de déplacement du président (et de production de CO2) : 1 tour de l'élysée pour 1 g de
co2 produit… Allez, Nicolas, encore un peu, tu viens seulement de compenser 100 g là !"

Ben quoi, au retour de Copenhague, il doit montrer l'exemple maintenant…




Zéphyrine 20/12/2009 10:57


Deligne est le Victor Hugo du dessin. Le quatrain suivant est tiré d'un ouvrage sur la stylistique française ( et de ma mémoire), c'est un exemple de cacophonie...je laisse l'internaute
remplacer "Hugo" par "Deligne":

"Où, ô Hugo, huchera-t-on to-n nom?
Justice enfin rendu que ne t'at-ton?
Quand donc au corps qu'académique on nomme
Grimperas-tu de roc en roc, rare homme?".


Bertin 19/12/2009 18:54


Tous les dicos précisent qu'obélisque est un nom masculin. D'ailleurs, avec cette forme phallique ce devrait être aisé à s'en souvenir.
Sans rancune aucune  
Bravo pour tous les dessins .   JMB


Deligne 19/12/2009 19:07


Bien vu
Ma pharaonique inculture m'a encore joué un tour


JM 19/12/2009 18:18


Hé, hé, ça me rappelle quelque chose... Ce gag est d'autant plus savoureux quand on sait que son père s'appelle... Pal !


Patricia 19/12/2009 17:17


En principe, l'obélisque écrabouille le cerveau tel que le dessin nous le suggère. Sauf que là, le sujet, à la base, n'a pas de cerveau ! Que peut donc bien écrabouiller l'obélisque ?