Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes cartoons

Faut-il interdire le rap ?

1 Décembre 2005 , Rédigé par Deligne Publié dans #actu

Cent cinquante-trois députés et quarante sénateurs ont donc demandé au ministre de la Justice, Pascal Clément, d'envisager des poursuites contre sept groupes de rap.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

mierouff 26/08/2007 23:01

interdire le rap violent ? reponse OUI !!! et VITE !

ROQUES 09/12/2005 12:10

mis sur le blog 234 caussou

mais refusé sur le site FR3 de Fogiel
Marco, Monsieur R. et les autres …



Samedi je me retrouve devant Marc Olivier Fogiel qui essaie d’allumer le feu entre le bouffon de service en tenue d e »footeux »et un maire député de droite.
Entre eux quelques invités dont Jeanne Moreau et l’arbitre en second Guy Carlier

D’un côté le Monsieur R. qui n’est pas élu du peuple mais un rappeur légèrement coloré, qui croit dur comme fer à ce qu’il dit avec SES mots .
De l’autre le maire qui se doit de trouver une cause aux problèmes des dernières semaines et affirme dans SON vocabulaire que les paroles du rappeur sont une incitation à TOUT et que cela mérite bien une peine d’emprisonnement pour le moins. Au fur et à mesure que les arguments du maire étaient étalés, j’ai cru entendre Hélène Carrère d’Encausse et sa théorie sur l’évidente relation entre la polygamie et les troubles des banlieues. A mes yeux m^me a demi ouverts , encore une Particule qui n’a pas vu le XXI ° siècle arriver et que le temps des d’Encausse etd’Ailleurs est révolu.

Les invités , polis, suivent la joute orale sans trop oser intervenir . N’ont il rien à dire ? Ne doivent ils rien dire ? Guy Carlier tente mollement sans conviction une petite rebuffade vers sa droite, Jeanne Moreau se fait applaudir sur une banalité dite par Jeanne avec SES mots et SA voix.

Monsieur R. argumente sa défense notes à l’appui en lisant du Renault, et citant

Brassens et Gainsbourg, NTM, qui à SES dires sont aussi subversifs que lui .

Oui pourquoi pas .
J’attendais le sursaut, le point d’orgue des présentateurs, j’aurais bien vu le petit Marco et son lieutenant Carlier se lever et dans un élan patriotique entonner un hymne national bien senti, avec main sur le cœur ( cela fait toujours plaisir à quelqu’un), pour qu’un « Sang impur abreuve nos sillons » et que « tremblent les ennemis de la France »… Rien que du bleu Blang Sang, le m^me que celui que je venais d’entendre 2 h avant massacré par l’équipe de France de rugby, et repris à TUE tête par un troupeau de supporters.

S’il n’y a pas dans cette Marseillaise une incitation à la violence , à la haine , il faut que l’on m’explique.
Si Monsieur R. est poursuivi je pense qu’il serait utile de poursuivre pour les mêmes motifs tous ceux qui incitent à ce chant, en commençant par les différents ministres de l’Education Nationale, qui semble t’il n’ont pas vu le sens premier des mots de ce texte , a moins qu’ils ne souhaitent continuer à en faire un texte d’actualité ….


L’émission est finie , tout le monde il est presque beau et presque gentil comme le dit Jeanne Moreau, et les paroles de l’hymne national resteront encore un défouloir collectif auréolé d’une impunité historique.



RR le 29 nov 2005
el...


Hern 06/12/2005 11:29

Après la polygamie désignée comme l’une des causes des émeutes en France, plus de 200 parlementaires accusent des groupes de rap d’inciter les jeunes à la haine et la violence et ont saisi le garde des Sceaux afin que des poursuites soient engagées.
Le député UMP, M.Grosdidier estime que ces textes véhiculent "une idéologie destructrice qui annihile les efforts d’intégration". Pour ce député, le déferlement de violence en région parisienne était justifié et conditionné par une "idéologie sommaire" propagée par le rap.

C’est une ségrégation culturelle qui est ainsi propagé via ces députés
Pour paraphraser Gavroche dans les misérables de Victor Hugo : « Si le flic est tombé par terre, c’est la faute à Voltaire », « La voiture qui brûle aux Mureaux, c’est la faute à Rousseau. »
Messieurs les Politiques, la banlieue vous en parlez mais combien d'entre vous la connaisse ?
Les jeunes via le rap n’ont donc plus le droit de s’exprimer, les rappeurs décrivent les maux dont souffre les banlieues avec des mots. Bien sur certains propose n’ont pas à être tenu, mais tenir les rappeurs pour presque seul responsable est trop facile.
C’est facile d’accuser les artistes au lieu de se remettre en question vis à vis des différentes politiques menées dans les banlieues.
En Amérique, c’est bien Bryan Warner le chanteur du groupe de métal Marilyn Manson qui à été accusé d’être indirectement responsable de la tuerie de Colombine en Amérique.

Force est de constater qu’en France pour certains députés, le multiculturalisme est dénoncé comme un communautarisme, porteur de repli identitaire.

Arnaud Mouillard - http://hern.over-blog.com

Michel V 02/12/2005 22:20

Brassens, Sardou, Brel et tant d' autres, on ne les a jamais interdit et pourtant ils les ont bien emmerdé certains...

Deligne 02/12/2005 23:16

C'était le bon temps...

My 02/12/2005 22:03

"va contre un arrogant éprouver ton courage :
Ce n'est que dans le sang qu'on lave un tel outrage ;"

Deligne 02/12/2005 23:14

Yo!